une suite avec le même réalisateur ?


png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAQAAAC1HAwCAAAAC0lEQVR42mNkYAAAAAYAAjCB0C8AAAAASUVORK5CYII=

Sorti dans le monde il y a moins d’un mois, « Godzilla vs Kong » vient de franchir le cap des 400 millions de dollars de recettes dans le monde. Et ce succès pourrait donner lieu à une suite, de nouveau mise en scène par Adam Wingard.



Godzilla vs Kong : une suite avec le même réalisateur ?


© Warner Bros. Pictures
Godzilla vs Kong : une suite avec le même réalisateur ?

Au premier abord, Godzilla vs Kong se présente comme le point culminant du MonsterVerse, cet univers partagé rassemblant quelques-unes des créatures les plus mythiques de l’Histoire du cinéma, lancé en 2014 avec le reboot signé Gareth Edwards.

Mais le long métrage vient de franchir le cap des 400 millions de dollars de recettes dans le monde, ce qui fait de lui le plus gros succès pour un blockbuster hollywoodien depuis le début de la pandémie de coronavirus. Et donne des envies de suite à la Warner et Legendary Pictures.

C’est en tout cas ce que révèle The Hollywood Reporter, en ajoutant qu’Adam Wingard, réalisateur de Godzilla vs Kong, serait en négociations pour rempiler derrière la caméra. Sans grande surprise, dans la mesure où il a ouvertement fait part de son envie de prolonger l’aventure. Il deviendrait ainsi le premier metteur en scène à signer deux opus du MonsterVerse, Gareth Edwards, Jordan Vogt-Roberts (Skull Island) et Michael Dougherty (Godzilla 2) étant partis vers d’autres horizons après y avoir fait leurs premiers pas.

Le Fils de Kong Bande-annonce VO

VIDÉO SUIVANTE

VIDÉO SUIVANTE

À l’heure actuelle, ce projet de suite est encore flou. Car il n’a pas encore officiellement de réalisateur, et encore moins de date de tournage et sortie, ou de titre. Mais il se murmure que le long métrage pourrait s’intituler Son of Kong, comme le film sorti en 1933 et qui faisait suite au tout premier King Kong.

Si cela se confirme, le film ne devrait pas nous offrir un nouvel affrontement avec Godzilla, mais bien se focaliser sur King Kong, qu’Adam Wingard considérait déjà comme le cœur de son opus. Au vu de la toute dernière scène du long métrage, disponible depuis le 22 avril à l’achat digital en France, il semble même facile de deviner où l’action se déroulera.