Ubisoft : une année fiscale record, un énième report de Skull & Bones et un soutien prolongé à Assassin’s Creed Valhalla




La ronde des résultats financiers des éditeurs de jeux vidéo se poursuit et c’est donc Ubisoft qui a fait le point sur sa précédente année fiscale qui s’est étalée du 1er avril 2020 au 31 mars 2021. Le premier slide de la présentation donne d’entrée le ton avec Assassin’s Creed Valhalla et c’est bien normal puisque la licence ne s’est jamais aussi bien portée en termes de ventes, enregistrant des revenus en hausse de 50 % par rapport à sa meilleure année qui était 2012-2013 (période Assassin’s Creed III). De ce fait, l’orientation Action-RPG va continuer à être utilisée pour bâtir son futur, au grand dam d’une partie de la communauté. Et puisque Valhalla est l’épisode s’étant vendu le plus rapidement, il n’est même pas étonnant d’apprendre par le biais du directeur financier Frederick Duguet que le jeu va donc avoir droit à « la plus importante, longue et forte stratégie post-lancement » de la licence. Les rumeurs voulaient qu’un 3e DLC au nom de code Meteor soit en développement, tirez-en vos propres conclusions…

Ubisoft highlights fy21 11 05 2021

Plus largement, c’est une année record pour la société avec 2,241 milliards d’euros de net bookings, dont 1,609 milliard d’euros liés au contenu numérique, soit 71 % du total ! Les dépenses récurrentes des joueurs (DLC, microtransactions, abonnements et compagnie) représentent de leur côté 35 % de la somme avec 780 millions d’euros, tandis que le catalogue des productions sorties en dehors de la période a tout de même rapporté 58 % du montant à hauteur de 1,288 milliard d’euros. Ce back-catalog est donc l’une des forces de l’éditeur, pas étonnant avec une telle variété à même de plaire à différents profils. 

Et si étonnamment Just Dance a connu une croissance qualifiée de spectaculaire, il est bon de noter que les ventes d’Immortals Fenyx Rising sont solides, surtout sur Switch, ce qui est plutôt encourageant quant à la poursuite de la licence à l’avenir. Far Cry 5 a de son côté dépassé de plus de 50 % les ventes de son prédécesseur (le 4, pas Primal) et The Division en tant que franchise compte plus de 40 millions de joueurs sur les 141 millions que recense Ubisoft, pas étonnant que de nombreux projets soient donc en cours pour étendre l’univers.

Dans les mois et années à venir, le géant français compte bien proposer un line-up diversifié, avec des jeux aux formats « premium » (comprendre payants) et free-to-play sur consoles, PC et mobiles, en s’appuyant sur l’intégration d’éléments multijoueurs et sociaux pour s’assurer la rétention de son public.

Ubisoft targets fy22 11 05 2021

Pour son année fiscale actuelle qui s’étendra jusqu’au 31 mars 2022, nous connaissons déjà énormément de projets, qui auraient pour la plupart déjà dû voir le jour, mais ont été reportés. Ainsi, Far Cry 6, Rainbow Six Quarantine (titre provisoire), Riders RepublicPrince of Persia : Les Sables du Temps Remake et Roller Champions (qui a eu droit à sa bêta fermée) sont évidemment au programme, en plus du récemment annoncé et encore bien mystérieux free-to-play The Division Heartland. L’éditeur proposera également d’autres titres de moindre envergure, sans parler des DLC et autres contenus pour ses productions déjà sur le marché, ainsi que son premier jeu mobile free-to-play en collaboration avec Tencent entre janvier et mars 2022.

Mais où est donc Skull & Bones dans tout ça ? Eh bien, il faudra encore prendre notre mal en patience avant d’y toucher puisqu’il ne sortira que durant la prochaine année fiscale, entre le 1er avril 2022 et le 31 mars 2023. Du moins, si tout va bien. En tout cas, aux dernières nouvelles, il devait se remontrer cette année, peut-être au cours de l’Ubisoft Forward de l’E3 2021 ? Ubisoft Singapour, qui est le studio principal dirigeant le projet, a vu ses demandes d’assistances de la part des autres unités à travers le monde augmenter, donc le développement poursuit bien son cours. Ubisoft a également dans ses tiroirs le vaporware Beyond Good and Evil 2 qui peine à se remontrer, un nouveau jeu Avatar et un Star Wars en monde ouvert par Massive, et sans doute bien plus.

Vous l’aurez compris, l’éditeur se porte bien. Si la fantasy viking d’Assassin’s Creed Valhalla vous fait de l’œil et que vous n’avez toujours pas craqué, Amazon propose la version Xbox Series X | S à 44,99 €.

Lire aussi : Ubisoft Original : un nouveau label lancé par le studio, mais pourquoi ?







redacteur vignetteAlexandre SAMSON (Omega Law)
Responsable Correcteur – Rédacteur
Accro à Assassin’s Creed et Destiny, grand amateur de RPG et passionné d’expériences vidéoludiques en général. Lecteur de comics (DC) et de divers mangas (One Piece !). Chimiste de formation et Whovian dans l’âme.
Me suivre : Twitter GamergenInstagram Gamergen