The story of the three skulls


Un jour, un rakshasa (démon) arriva à la cour d’un roi avec trois crânes qu’il jeta avec arrogance et menaça le roi de répondre à sa question, sinon le rakshasa le dévorerait. « Répondez, quel est le meilleur crâne parmi les trois ? Le roi demanda trois jours pour répondre, ce qui lui fut accordé. Aucun des sages de la cour ne pouvait répondre à la question car les crânes humains se ressemblaient extérieurement. Un expert demanda une chance de répondre. Il passa une tige dans une oreille du premier crâne, et elle sortit directement de l’autre oreille. Il a ensuite fait de même avec le deuxième crâne et la tige est sortie par la bouche. Lorsqu’il a fait passer la tige par l’oreille du troisième crâne, elle est allée directement au cœur. Ce pundit a rapidement rendu son verdict : le troisième crâne était le meilleur.
Il a expliqué qu’il s’agissait des crânes de trois chercheurs de vérité. Tous les trois ont fait la première sadhana, shravan (écouter le satsang). Le premier a écouté, mais a laissé la sagesse s’échapper par l’autre oreille. Il n’a rien assimilé et l’a oublié. Le second chercheur appartenait à la catégorie de ceux qui reçoivent la sagesse, mais ne font pas de tapas, pas de manan et sans aucune purification de l’esprit, sont anxieux d’enseigner aux autres. Ils laissent tout s’écouler de leur bouche, sans jamais essayer de la vivre et de la pratiquer, de sorte que leurs paroles manquent de pouvoir pour transformer les vies. Le troisième crâne appartenait au meilleur chercheur, qui, après avoir écouté, ferme la bouche et l’oreille, surveille sa sadhana, ne laisse pas l’énergie spirituelle s’écouler dans des canaux inutiles. Il fait sienne la connaissance en vivant honnêtement ce qu’il a appris.
Le démon s’est enflammé et s’est détruit lui-même. De tels démons se présentent comme des défis à la sadhana des chercheurs, les forçant à l’introspection, sinon ils sont dévorés.
Prarthna Saran, Président Chinmaya Mission Delhi. Courriel : prarthnasaran@ gmail.com