Test Intel NUC Skull Canyon : un mini PC qui sert aussi à jouer


Intel vend son NUC Skull Canyon comme un « mini PC dédié aux joueurs ». Avouons-le, nous étions sceptiques au moment où nous avons reçu cet ordinateur, doutant que le seul iGPU Intel Iris Pro 580 suffirait à faire tourner correctement le moindre titre 3D récent. 

Et la surprise n’en a été que meilleure, puisque l’Iris Pro 580 approche, en termes de performances, une GeForce GTX 960M, comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessous.

En pratique, soyons réalistes, il reste difficile de jouer en Full HD en plaçant le niveau des détails au maximum dans la plupart des jeux récents. Mais en rognant un peu sur la définition et/ou sur quelques réglages, il est tout de même possible d’atteindre facilement les 30 à 50 images/seconde. Nous avons ainsi relevé les résultats suivants : 30 images/seconde dans Tomb Raider en Full HD et niveau de détails « Ultra » (Tress FX off), 56 i/s sur Metro Last Light en 1280 x 720, et au niveau de détails « Moyen », 34  i/s sur Star Wars Battlefront en 1280 x 720 et au niveau de détails « Èlevé », ou encore 50 i/s sur Crysis 3 en 1360 x 768 avec le réglage « Spécifications système standard ».

Comme vous le voyez, les résultats sont loin d’être honteux, mais il faut la plupart du temps accepter de jouer en HD et non en Full HD. Ainsi, lorsque l’on règle Metro Last Light en 1080p et au niveau de détails « maximum », les performances s’écroulent et l’on arrive à une moyenne de 9 images/seconde. L’exigeant The Witcher 3 est pour sa part très difficilement jouable, et ce, quel que soit le niveau de réglages (moyenne de 24 i/s en 1280 x 720 et tous les réglages au minimum).