le Pirate des Caraïbes d’Ubisoft finira-t-il par hisser le drapeau noir ?


Après huit ans de cauchemar de développement, le simulateur de piraterie d’Ubisoft Skull & Bones pourrait bien finir par hisser la grand-voile.

Le 9 septembre 2020, Skull & Bones daignaient donner de ses nouvelles pour la dernière fois. Depuis, plus rien, que dal, nada. Pas un sms, pas un tweet, même pas une story insta sur la musique de Pirates des Caraïbes. Entre inquiétude et désarroi, les joueurs avaient rangé le titre d’Ubisoft dans la boite aux arlésiennes aux côtés de Beyond Good and Evil 2, sans grand espoir d’avoir des informations sur le titre. 

Mis en chantier en 2013 pour surfer sur la vague du succès d’Assassin’s Creed IV: Black Flag qui avait ravi les gamers avec sa proposition très piratesque, Skull & Bones devait être LA simulation pirate par excellence. Huit ans plus tard, le jeu n’est toujours pas sorti et Sea of thieves est passé par là pour rafler le titre de roi des Sept Mers. Après presque une dizaine d’années de déboires et de retards, il semblerait cependant que le jeu ait enfin franchi une étape importante dans son développement.

 

photoToujours pas de date de sortie à l’horizon.

 

En réponse à une enquête menée par Kotaku sur les véritables raisons de ces années d’absence, l’un des porte-parole d’Ubisoft a confirmé que Skull & Bones venait de passer le cap de l’Alpha. Mais selon l’enquête, pour en arriver à ce stade de développement, la croisière a été longue et douloureuse. Entre management malveillant, absence de véritable ligne directrice concernant ce que devait être le jeu, et reboots multiples, le titre maritime d’Ubi serait passé par les pires phases imaginables pour l’élaboration d’un jeu vidéo. 

Le communiqué officiel d’Ubi se veut bien entendu rassurant, et tente de désamorcer toute polémique quant aux conditions de travail des développeurs d’Ubisoft Singapour, qui sont en charge du projet depuis ses prémices.

 

photoEncore quelques tempêtes à contrôler

 

« L’équipe de Skull & Bones est fière du travail qu’elle a accompli sur le projet depuis sa dernière mise à jour, la production ayant tout juste dépassé le stade de l’Alpha, et elle est impatiente de partager plus de détails le moment venu. Ceci étant dit, toute spéculation infondée sur le jeu ou les décisions prises ne fait que démoraliser l’équipe qui travaille très dur pour développer une nouvelle franchise ambitieuse à la hauteur des attentes de nos joueurs.

Au cours de l’année écoulée, nous avons apporté des changements significatifs à nos politiques et processus afin de créer un lieu de travail sûr et plus inclusif et de donner à nos équipes les moyens de créer des jeux qui reflètent la diversité du monde dans lequel nous vivons. »

 

photoEn direct des studios d’Ubisoft Singapour. 

 

Des déclarations qui sont à l’exact opposé de ce qui est révélé par les témoignages d’anciens et actuels développeurs d’Ubisoft recueillis par Kotaku. Ceux-ci décrivent des conditions de travail déplorables, où des responsables se disputent le pouvoir et où les créatifs sont livrés à eux-mêmes, sans vision claire de ce que doit être le jeu. Skull & Bones serait ainsi depuis ses débuts un navire sans capitaine.  

Selon des sources internes, Ubisoft aurait déjà dépensé des sommes d’argent colossales sur le projet (près de 120 millions de dollars selon l’enquête), et n’aurait donc aucune envie d’enterrer le projet. Le jeu sortira donc coûte que coûte… Qui plus est, un accord entre le gouvernement de Singapour et Ubisoft exige le lancement de nouvelles franchises originales de la branche d’Ubisoft Singapour en échange de généreuses subventions.

 

 

Actuellement, seules les rares vidéos de gameplay qui datent de l’E3 2018 permettent d’avoir une idée de ce que pourrait être le jeu. Impossible de savoir si le titre aura une composante solo, ou s’il sera un jeu-service, conformément à la politique d’Ubisoft pour ses grandes licences. Si Ubisoft paraît confiant quant à l’avenir du simulateur de Jack Sparrow, difficile de dire aujourd’hui s’il n’a ne serait-ce qu’un minuscule espoir de pouvoir faire face à Sea of thieves.

Skull & Bones fera bien surface un jour ou l’autre, mais bien que les attentes d’Ubisoft placent actuellement le jeu quelque part aux alentours de mars 2022, le rapport de Kotaku nous invite plutôt à viser une période de lancement vers 2023.