de nouveaux détails et indices sur le film de Disney


Les producteurs John Davis et John Fox ont donné des nouvelles du prochain film Predator de Disney, qui prendra la forme d’une origin story sur les Yautjas.

Depuis qu’Arnold Schwarzenegger s’est frité avec un Yautja, la saga Predator lancée par John McTiernan en 1987 a lentement sombré jusqu’au dernier The Predator de 2018, qui n’a même pas eu le mérite d’enterrer la franchise une bonne fois pour toutes. Même si le film a été un échec et a gelé les idées de trilogie, le rachat de la Fox par Disney a forcément entraîné le développement d’un nouveau film chez 20th Century Studios. Ce cinquième volet sera réalisé par Dan Trachtenberg (10 Cloverfield Lane) et écrit par Patrick Aison, le producteur et scénaristes des séries Kingdom, Jack Ryan et Treadstone.

Le film a fait peu d’annonces sur son casting, si ce n’est Amber Midthunder (Legion) qui devrait tenir le rôle principal et incarner une Comanche allant à l’encontre des normes et traditions de genre de son peuple pour devenir une guerrière. Et si on ne sait toujours pas à qui l’actrice pourrait donner la réplique, Collider a profité d’une récente interview avec les producteurs John Davis et John Fox pour dévoiler de nouveaux détails sur la production, qui sera une sorte d’origin story sur la première chasse des Yautjas sur Terre :

 

photoPredator

 

John Davis : « On se rapproche de ce qui fonctionnait dans le premier Predator. C’est l’ingéniosité d’un être humain qui ne veut pas abandonner, qui est capable d’observer, de tirer des conclusions, et finalement de se battre contre une force plus puissante et mieux armée. […] En visionnant les rushes, on comprend à quel point sa vision [ndlr, celle du réalisateur] est parfaitement unique. Il a son propre langage et c’est nouveau, cool et intéressant.« 

John Fox : « En fait, le film s’apparente plus à The Revenant qu’à n’importe quel film de la saga Predator. Vous comprendrez ce que je veux dire une fois que vous l’aurez vu. »

 

En ce qui concerne le ton et la violence du film, John Davis a déclaré : « Tout dépend du montage. Il a été conçu comme un film pour adultes, mais il pourrait facilement devenir un PG-13. Je suppose que je découvrirais ça quand tout sera monté« .

En plus de confirmer que le film s’appellera bien Skull, John Davis a également pris le risque de promettre un film à la hauteur du volet original, devenu un titre culte des films de monstres et de science-fiction :

 

photoThe Predator

 

« On a commencé à concevoir le film pendant le tournage du dernier The Predator. Dan est venu me voir avec une idée et un scénariste pendant qu’on tournait le film. Emma Watts a joué un rôle déterminant en me disant : « Vous savez quoi, on va le mettre en développement dès maintenant. Allons-y maintenant. » On ne pouvait pas tourner un film et en préparer un autre en même temps, surtout si l’un marquait la fin de la franchise et l’autre revenait au début. Donc, ça a toujours été fait dans le plus grand secret. Ce sera là pour vous surprendre.

Le film sera, je crois, le deuxième meilleur, peut-être le premier ou il sera peut-être au même niveau que le premier.  Je pense que le premier était un film formidable et intéressant. Je comprends ce qui a fonctionné, mais j’ai l’impression qu’on n’y est jamais revenu. On a fini à des endroits différents. Je pense que ça complète dignement le premier film. Il sera aussi bon.« 

 

photo, Arnold SchwarzeneggerArnold Schwarzenegger

 

La date de sortie du prequel n’a pas encore été déterminée, mais John Davis a déclaré que Dan Trachtenberg était « probablement aux trois-quarts de la production« , ce qui semble beaucoup plus avancé que ce qu’on aurait pu imaginer (étant donné les galères de The Predator en post-production, il convient tout de même de ne pas trop s’emballer).

En attendant de nouvelles annonces de casting, notre critique du dernier The Predator est toujours de ce côté. On revient aussi sur tout ce qui déconnait dans le film de 2018.